www.@gric'old.fr


dimanche 14 juin 2020 - la première clavette.

14 août 2000, 11mai 2003, 14 juin 2020, l'histoire se repète au même endroit. La sinécure d'extraction des clavettes sur les 302 m'ont fait rechercher pour le FV1 un extracteur d'origine. J'en ai trouvé un "complet" il y a quelques années auquel il manquait le plot d'appui intérieur, demi mal car on peut en refaire un, contrairement à la cloche (quoique...) J'ai eu l'occasion d'en voir un complet lors de l'acquisition de Ferdinand chez le concessionnaire sfv du canton et j'avais pris les cotes à ce moment là. Les étudiants du lycée agricole du coin m'en ont usiné un (à l'époque je n'étais pas équipé) mais pour la rainure ils l'ont faite à la meuleuse, ceci dit ils ont dû en baver les gamins. (merci encore à Pierre et son équipe)


J'ai donc présenté l'ensemble sur le tracteur quand il était encore au hangar, pas de souci c'est le bon diamètre, ouf.

arrache-clavette

Pour en revenir à la rainure, celle-ci était un peu étroite, j'avais comme crainte que la clavette y reste coincée. Un petit tour par la fraiseuse a arrangé tout ça. Cette pièce sert de guide à la clavette et lui évite de plier. Un logement circulaire permet de l'emboiter au bout du vilebrequin.

fraisage
arrache clavette

La cloche, elle, s'emboite sur ce plot par un effet de baionncette emprisonne le talon de la clavette. Il n'y a plus qu'à serrer la vis (qui est excentrée vers la clavette pour appliquer un effort plus important), la cloche va tirer la clavette qui sera guidée par le plot central.

cloche baionette

Mise en place sur le tracteur, immobilisation du volant d'embrayage par un cric de batteuse et renfort d'un tube nécessaire pour la décoller. C'est un moment de solitude, ça vient ou ça casse.

clapet

Cinq minutes plus tard elle s'est rendue sans condition :

clavette extraite

Seul petit souci, la vis étant serrée à fond, il restait encore deux cm à sortir j'ai donc glissé un morceau de rond sous le plot pour rallonger celui ci.

clavette extraite

Et voici le trio gagnant.

arrache clavette

Bon, ça c'est bien passé et j'en suis content, mais il faut relativiser, c'est le côté embrayage celui qui a le plus de chance d'être démonté plusieurs fois dans la vie d'un engin. Je souhaite que pour le régulateur ça se passe de même, l'avenir nous le dira. J'ai vu que mes méthodes empiriques précédentes avaient été critiquées sur certains forums "faut pas faire comme lui, il va tout casser" sauf qu'ils ont oublié de lire le chapitre en entier. Quand on n'a pas les outils adéquats, on a beau brûler un cierge l'écueil ne va pas se résorber tout seul. Donc on se débrouille, ce qui m'a réussi jusqu'à ce jour même si il y a eu des moments de découragement. Aujourd'hui j'ai un peu plus de matériel qu'il y a vingt ans, ce n'est pas pour cela que je dois fanfaronner, j'ai de la chance c'est tout et ce n'est pas tombé rôti du ciel, l'expérience y est aussi pour beaucoup ainsi que la lecture des forums de passionnés, je montre juste l'utilisation de cet outil que j'ai eu la chance d'avoir pour le FV1 (sachant que pour les 302 il est plus petit et n'aurait pas pu me servir). Ne pas baisser les bras et mettre en route la machine à réfléchir même si le préchauffage est long, la solution existe toujours.

à suivre....

  Affichage conseillé: 1680x1050 ©2007-2020 Agric'old | retour haut de page |reproduction interdite sauf accord écrit |

CSS Valide !