Paul

 

 

 

Accueil

www.@gric'old.fr


- 28 mai 2016 retrait 1,05 à 1,40.

Deux mois sans nouvelles, mais non pas sans travailler. Avant de redémarrer le tracteur, j'ai voulu contrôler les compressions pour voir l'évolution. Bien m'en prit car le résultat était désastreux. J'ai donc repris la méthode de l'air comprimé sur le tracteur et les fuites étaient toutes concentrées au niveau des collecteurs, laissant les cylindrées hors de cause. Le rôdage (trop) sommaire des soupapes leur avait été néfaste, conséquence : redémontage.
Contrôle des retraits, pratiquement soit limites, soit hors cotes. Il me fallait trouver des soupapes à tête augmentée, c'est à dire surépaisses. Je ne vous parle pas de la galère; je suis remonté jusque chez un constructeur qui m'a fort bien aidé et m'a trouvé six soupapes d'échappement, les dernières !! Pour les admissions, j'ai biaisé en prenant des soupapes d'échappement de D226 qui sont exactement les mêmes (hors traitement).

A gauche une soupape d'échappement cote d'origine neuve, au milieu la même en surcote et à droite celle d'échappement de D226 qui me servira d'admission.

joint cardan

Les soupapes ayant marqué les entrées et sorties des sièges, il a fallu que je retouche celles-ci, pour ce faire : confection d'un outil et de son guide

rlt hs

Ensuite, le tracteur étant situé à 3 km et ne voulant pas monter et redémonter les culasses sur le moteur pour les contrôler, j'entrepris de réaliser une platine de test à l'établi. Une plaque avec un gros joint torique et un faux injecteur de gonflage qui sera fixé avec une bride.

platine


Ce qui nous donnera le montage suivant:

épreuve


Une épreuve à 8 bars après un rodage sérieux laissait ou non passer de l'air, tant que ce n'était pas satisfaisant il fallait recommencer. Une confirmation finale en plongeant le montage dans une bassine d'eau validait l'opération si aucune bulle ne s'échappait.

Voilà, il n'y a pas beaucoup à montrer sur cet épisode, mais il fallait y (re)passer. Le moteur a redémarré comme un neuf, J'en ai profité pour changer d'huile, la W20 neuve n'était pas assez épaisse, la pression à froid stagnait à 1 bar, quand on sait qu'à chaud le minimum est de 0,8 bar... De la 15W40 a arrangé les choses rapidement, 2,5 bars à froid comme avant la vidange, la W20 ira dans la transmission. Il me reste à trouver l'astuce pour purger la direction hydraulique et je pourrai alors attaquer la suite.


à suivre.....

pied de document

Affichage conseillé: 1024 x 768 | ©2007-2017 Agric'old | retour haut de page | reproduction interdite sauf accord écrit |